Des livres, de la cuisine, des coups de coeur, du partage

Archives de Tag: nail polish addict

Après la trève hivernale, les envies de vernis m’ont reprise et ça tombait plutôt bien puisque ma Canadienne préférée m’avait envoyé 2 vernis parfaits pour lutter contre la morosité de l’hiver.

Ma Canadienne a choisi de m’envoyer un vernis Color Show, de la marque Maybelline, le Iced Queen, un violet très doux et un autre de la marque Joe Fresh, Robin’s Egg, un bleu clair mais vif et frais. Je lui trouve quelque chose de polaire, je ne saurais pas expliquer pourquoi. Je trouve même que le nom du Color Show, Iced Queen, lui conviendrait parfaitement.

Vernis Maybelline et Joe Fresh

Je ne connaissais pas Joe Fresh, je sais maintenant qu’il s’agit d’une marque canadienne lancée par Joe Mimram et qu’on peut acheter ses vernis ou d’autres cosmétiques sur internet. Joe Fresh, c’est aussi une marque de vêtements pour hommes et pour femmes.

Incapable de choisir lequel allait être porté en premier, j’ai décidé de les porter ensemble. Et je dois dire que le résultat me plait beaucoup. Ils sont très complémentaires :

Manucure Maybelline et Joe Fresh main droite

Qu’il s’agisse du Color Show ou du Joe Fresh, il faut poser deux couches pour que le rendu soit uniforme. Leur pinceaux sont tous les deux agréables et contribuent à une pose facile sans débordements. Le Joe Fresh est par contre d’une texture beaucoup plus épaisse et il lui faut un peu de temps pour le séchage mais contrairement à d’autres vernis épais, je n’ai pas eu la mauvaise surprise de retrouver des traces des draps sur mes ongles.
Je ne sais pas si cela vous arrive, mais je me suis déjà retrouvée avec des ongles tout abîmés par les draps, cela laisse des traces et rends le vernis souvent terne. C’est très désagréable comme mésaventure ! Enfin, là, en l’occurrence, pas de problème.

Manucure Maybelline et Joe Fresh main gauche

Pour la tenue, je dois dire malheureusement que les vernis Maybelline n’ont pas l’air vraiment au point. A leur décharge, les deux Color Show que j’ai testé, n’ont pas eu droit à leur couche de top coat. Depuis qu’il a rendu l’âme, je n’en ai pas encore racheté… Et oui, je sais, c’est mal !!!
Pour le Joe Fresh, toujours sans topcoat, la tenue est vraiment correcte.

A 4$ le vernis à ongle Joe Fresh et 3,25€ le Color Show sans formaldéhyde et sans toluène, c’est un petit plaisir raisonnable.

Pour finir, je vous propose une petite vidéo Color Show :


Il ne me restait plus qu’à vous parler de 2001 Coup de Théâtre ! et je dois dire que je suis bien contente de n’avoir plus que lui à vous présenter, sous-entendu, heureusement que je n’ai pas acheté d’autres mini-vernis Bourjois…

Je vous avais fait part (ici) de ma déception face à 1879 Java qui avait fait des espèces de bulles sur mes ongles et de 1956 Le Rouge fidèle () qui avait relevé le niveau. J’étais donc restée sur un 50/50 et je comptais sur 2001 Coup de Théâtre ! pour trancher.

Bourjois - 2001 Coup de Théâtre ! (1)

Mais avant de vous en dire plus, petite présentation, tout de même : 2001 Coup de Théâtre ! est associé au mascara double embout du même nom, un mascara pailleté. 2001 Coup de Théâtre ! est donc lui aussi pailleté mais de façon extrêmement discrète. Il faut vraiment avoir le nez dessus pour les voir tellement les paillettes sont minuscules. A la limite, cela ne me dérange pas, c’est ce qui lui donne son style.

Bourjois - 2001 Coup de Théâtre ! (2)

Paillettes ? Pailletttttes ??!

Il est suffisamment brillant pour ne pas nécessiter la pose d’un top coat dessus… à moins que vous comptiez sur lui durant toute une semaine… Dans ce cas, le top coat est inévitable. Je n’en ai pas mis et le lendemain, j’ai été horrifiée de voir qu’il s’écaillait déjà sur le bout de mes ongles. Je dis horrifiée, mais ce n’était pas le pire…

Pas un seul de mes ongles n’a été épargné par les bulles ! Voilà le pire ! Que j’ai pu constater tout de suite après la pose qui s’était pourtant passée sans encombres. Disons le donc, ses seules qualités sont une pose facile et un séchage rapide. Voilà, c’est dit !

Bourjois - 2001 Coup de Théâtre ! (3)

Les bulles sont nettement plus nombreuses et donc plus voyantes qu’avec 1879 Java. Du coup, cela ne fait pas propre du tout. Un vernis noir n’est déjà pas le plus facile à porter en temps normal, alors si c’est pour avoir un rendu qui ne soit pas net, qui fasse presque sale… Non merci, très peu pour moi ! 2 vernis sur 3, je ne sais pas s’il s’agit d’un hasard ou non. Je veux bien accorder le bénéfice du doute à la marque. Pour 3,95€, ce n’était de toute façon pas un investissement à risque !

Malgré tout, je préfère mettre 3€ ou un peu plus dans des vernis à ongles achetés sur les marchés et qui, s’ils ne tiennent pas sur la durée, ont un rendu beaucoup plus correct et appréciable. Déçue donc, mais peut-être que je m’en servirai en nail art… quand je m’y remettrai…


Un vrai coup de coeur, un vrai petit bijou !

Ce vernis à ongle m’a été envoyé par ma Québecoise préférée alors forcément, rien qu’en théorie il ne pouvait que me plaire !

Elle l’a trouvé chez Sephora mais autant dire qu’en France, nada, rien. Heureusement, on peut toujours aller sur le site d’Illamasqua (www.illamasqua.com) et y faire ses emplettes. Il est vendu dans sa petite boîte cartonnée, peut-être pas très écolo (encore que je ne sais pas si c’est recyclé) mais tellement classe :

Illamasqua in Speckle (1)

in Speckle, c’est le joli non d’un vernis violet pale dans lequel on trouve des paillettes noires toutes petites et d’autres plus grandes. La texture est nickel et le pinceau plus que correct pour la poser sans risque de trop déborder.

Illamasqua in Speckle (2)

Evidemment, pour ne pas masquer les paillettes, in Speckle n’est pas un vernis opaque. Du coup, il faut compter sur 3 couches pour que son joli violet ressorte vraiment. Sinon, il faut d’abord poser une base colorée. J’ai utilisé un petit nouveau, un vernis Monop’ make up. Il semblerait que la gamme ne soit pas très vieille (je l’ai vue pour la première fois dans un Beauty Monop fin mai et j’avais craqué pour un jaune et un violet).

Illamasqua in Speckle (3)

Pour en parler rapidement, je n’ai testé que le violet de Monop’ make up mais il se pose très bien et sèche assez rapidement. Je ne sais plus combien il m’a coûté mais c’était une bouchée de pain par rapport aux marques classiques Essie, OPI, etc.

Ce petit Monop’ Make va très bien avec in Speckle. J’ai laissé un doigt pour vous montrer :

In Speckle sèche lui aussi très vite. Il n’est pas acidulé c’est vrai, mais c’est un vernis qui conviendra tout autant en été qu’en hiver et qui accompagnera aussi bien une journée détente qu’une soirée plus habillée et plus classe.

Illamasqua in Speckle (4)

Le tout petit reproche qu’on pourrait lui faire ? Les grosses paillettes apparaissent un peu ternes à cause du vernis qui les recouvre. En même temps, difficile de faire autrement, je sais !


Après 1879 Java, j’ai eu envie d’essayer 1956 Le Rouge fidèle.

Ce vernis fait référence au rouge à lèvre Bourjois longue tenue. Aucune autre couleur qu’un rouge légèrement framboise ne pouvait mieux faire l’affaire, surtout pour l’époque. Le vernis à ongle qui fête dignement les 150 ans de la marque reprend avec succès cette teinte particulière.

Bourjois - Pub le Rouge Fidèle (2)

Bourjois - Pub le Rouge Fidèle (1)

Autant, dans son flacon, il parait beaucoup plus framboise, autant sur les ongles sa couleur se révèle beaucoup plus complexe. Ni tout à fait rouge, ni tout à fait framboise, je trouve que le mélange est superbe ! Sa texture un peu crémeuse le rend agréable à poser, davantage que 1879 Java et il brille tellement qu’à moins de vouloir le faire tenir le plus de temps possible, la couche de top coat n’est pas si nécessaire.

C’est une couleur vive, ni trop élégante, ni trop girly. Je suis convaincue que 1956 Le Rouge fidèle peut se porter de toutes les façons : coquette, décontracte, pour un rencard, pour se faire plaisir en vacances… Et quand on regarde les 2 pub faites pour le Rouge fidèle, on voit bien que ce rouge à lèvre peut s’adresser à la femme « de tous les jours » et à la femme plus coquette.

Bourjois - 1956 Le Rouge Fidèle

Je pensais que j’aurais un peu de mal à l’assortir à ma garde-robe, à cause de la couleur framboise vraiment marquée dans le pot, mais en fait, pas du tout !

Il n’a rien des teintes pastel ni acidulées de l’été, mais il est assez flashy pour donner du peps à un été qui de toute façon risque de négliger un peu…


150 ans déjà !

La marque Bourjois fête cette année ses 150 ans et pour l’occasion, a lancé une collection de mini-vernis. 3 ml au prix de 3,95€, de quoi se faire plaisir sans dépenser une fortune !

La collection se décline en 15 teintes, 15 teintes qui reprennent 15 dates clés de la marque. J’ai mis du temps à me décider et finalement, plutôt que de les commander sur l’e-shop de Bourjois et de payer des frais de port légèrement disproportionnés par rapport au prix des vernis, j’ai fini par mettre la main dessus dans un Monoprix de Paris, un pur hasard qui m’a fait craquer sur : 1879 Java, un vert brillant et frais ; 2001 Coup de théâtre un noir légèrement pailletés et 1956 Le rouge fidèle, un rouge framboise.

Printemps oblige (enfin, en théorie seulement), j’ai décidé de tester 1879 Java en premier. Petit coup d’oeil sur l’e-shop Bourjois, l’année 1897 correspond à la création de la Poudre de Riz de Java. Son écrin était vert. Bourjois l’a revisité pour en faire quelque chose de « frais et vif, sans nacre ». Pour le coup, pari réussi.

Java 1879 - Bourjois

Le pinceau est un peu fin à mon goût mais, pour une fois, j’ai réussi à ne pas déborder. C’est plutôt bon signe. L’idéal est de le poser en 2 couches pour avoir un rendu uniforme et lisse. Voilà un vernis à ongle qui me plaît bien ! Peut-être un peu long à sécher à mon goût. Il faut dire aussi que je n’ai pas mis de top coat. J’avais dans l’idée de le personnaliser un peu, de sortir mes plaques de stamping laissées à l’abandon depuis les vacances, la mise au tricot, le pas de temps-trop de boulot-fatiguée…

Java 1879 - Bourjois

En fin de compte, j’ai du ranger mes plaques et mettre mes idées au placard, le vernis a pris la trace des draps et, pire encore, à fait des espèces de petites bulles. Alors, bien sûr, ça ne se voit pas si on n’a pas les yeux dessus, mais puisque moi je le vois, ça ne peut pas me convenir ! J’ai dit que les bulles étaient le pire ? C’est que j’ai oublié de vous dire que le lendemain de la pose, après la douche, je me suis retrouvée avec quelques uns de mes ongles étrangement « collants ». Je crois qu’ils n’ont pas aimé le contact avec la serviette…
Un vernis de la marque Kiko m’avait fait ça pendant les vacances, mais spontanément, j’ai tendance à être moins exigeante avec la marque Kiko qu’avec la marque Bourjois…

On le voit déjà sur la photo précédente, et là, c’est encore pire (mais on laisse les dégâts causés par la vaisselle de côté, hein !) :

Java 1879 - Bourjois

Donc, en dehors de la pose et de la couleur, je ne suis pas sûre qu’entre 1879 Java et moi, ce soit l’amour fou ! Peut-être que ma base Essie y est pour quelque chose. De toute façon, comme elle est en train de rendre l’ame, je vais devoir songer à la changer. Peut-être qu’il faut absolument une couche de top coat. Je ferais le test et je vous dirais ça. Il n’en reste pas moins que, même pour 3,95€ c’est dommage de ne pas pouvoir poser son vernis et ne plus s’en soucier !


Je reviens sur mon précédent billet pour un petit complément d’informations.

J’ai enfin eu une réponse au mail que j’avais envoyé à Alessandro France… Suspens… On me dit que les Thermo Twist ont eu un tel succès qu’ils ne sont plus en vente actuellement mais ce que succès a convaincu Alessandro d’en relancer pour l’été, toujours en vente, en France, dans les parfumeries Douglas.

Je reste surprise de voir que de tels succès peuvent passer aussi facilement inaperçus, disons que je trouve même ça plutôt dommage en fait. Et surprise que la marque n’ai pas davantage communiqué sur ce produit, m’enfin, ce n’est que mon avis.

Toujours est-il que… Grâce à internet, on fait vraiment de chouettes rencontres et grâce à internet, je me suis fait une super amie (Linda petit clin d’oeil pour toi ;)). Non, non, je ne passe pas du coq à l’âne, je me suis fait une super amie notamment parce qu’elle a chercher tout là-bas au Québec si elle pouvait me trouver ce Thermo Twist. Et c’est une attention qui me touche beaucoup ! Elle a même obtenu un détail supplémentaire : les nouveaux Thermo Twist d’Alessandro seraient prévus pour la deuxième quinzaine de Juin chez Globus qui a ses boutiques en Suisse. Ils ont également un site marchant (ici pour les curieuses).

Il sera donc possible de les voir arriver en France dans la foulée. Qui sait ?

En tout cas, un grand merci à Sourinda, d’Alessandro, pour m’avoir répondu. C’est toujours agréable de se sentir prise en considération.

Il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour cet été !

– 2ème mise à jour du jour –
m-beauty.de a également répondu à mon mail et parle de nouvelles couleurs dans la gamme Thermo Twist prévues pour le mois de mai. Qui sait, je vais peut-être y arriver finalement ?!


Et voilà… Après plusieurs jours passés à le chercher partout, désespérément, avec acharnement… Je n’aurais pas de Thermo Twist dans ma petite collection de vernis à ongles. Comme ça, c’est dit !

Ce n’est pas faute d’avoir reçu de l’aide (merci encore Marjaméchante et Moi moi moi !) et vraiment, ça m’a énormément fait plaisir. Parce qu’il n’y a pas grand monde encore sur ce blog, mais que j’ai quand même reçu des messages pour m’aider à le trouver ce vernis à ongles !

Ce n’était pas faute de le désirer très fort ce vernis ! J’ai passé des heures sur internet, je suis allée dans plusieurs parfumerie Douglas (et chez plusieurs Marionnaud également). J’ai contacté la marque par mail, sans la moindre réponse (les vilains !)

Et surtout, j’ai arpenté le site http://www.m-beauty24.de en long, en large et en travers. Et surtout en vain. Ça mérite d’être précisé ! Parce que c’est là que m’ont orienté Marjlaméchante et Moi moi moi. Et parce que je le voulais terriblement ce vernis !

Je ne me suis même pas arrêté au fait que le même site proposais ce vernis à 2 prix différents… 25€, c’était hors de question, mais 15€ et des poussières, tout de suite, c’est plus alléchant. J’ai cliqué sur le lien donné par Moi moi moi, j’ai crée un compte. Et là, là, j’ai envie de dire, là c’est le drame ! Certains sites te renvoient sur la page que tu consultes, d’autres pas. C’est le cas de ce site là. Armée de courage, j’ai cliqué dans le menu, j’ai cherché Alessandro, j’ai trouvé Alessandro, mais rien sur le Thermo Twist. Enfin, rien, si. Ça :

m-beauty24

Une page où il est impossible de cliquer sur un éventuel bouton qui permettrait d’acheter un vernis à ongles. Pourtant, je ne suis pas folle, je l’ai vu, de mes yeux vu, ce Thermo Twist à 15€, juste là :

Capture d’écran m-beauty24.de (2)

Je suis retournée sur le lien de Moi moi moi, j’ai re-cliqué, je suis arrivée sur la page. Pas de « ajouter au panier », nulle part. Au hasard, je tente de l’ajouter à ma liste d’achat. Sauf que je ne suis plus connectée, je tente et bien sûr je me retrouve connectée et sans vernis et aucun moyen d’y accéder de nouveau.

J’essaie de ruser, je tape plein de mots-clés dans le moteur de recherche. Alessandro, Thermo Twist, Go Magic, Ice ice Baby, et j’en passe. Rien !! NADA !! Le fiasco, l’échec total… Il y a certainement quelque chose qui m’échappe. Pourtant, je ne suis pas non plus une quiche et je suis une habituée des emplettes sur internet… Bref, comprends pas !

J’ai tellement bassiné tout le monde avec ce Thermo Twist que le mari de ma cousine m’a même envoyé un MP sur Facebook pour me donner le numéro de téléphone qu’il a trouvé, nouvelle attention touchante.

Après le drame de m-beauty24, j’ai donc appelé. Je suis tombé sur une femme au fort accent allemand me disant que c’est un vernis qui n’a été vendu que sur une période précise mais que je ne pourrais dorénavant plus le trouver.

Autant dire que j’ai bien failli m’étouffer !! Je suis d’accord que tout le monde n’en a pas parlé de ce vernis, ça n’est pas un succès mondial, personne n’en a parlé à la télé, etc, etc. Mais, en y regardant de plus près, ELLE en a parlé (capture écran qui suit), Femme actuelle, Glamour aussi il me semble et pas mal de sites beauté du genre beaute-addict.com, sans compter les blogs.

Capture d’écran ELLE - Alessandro Thermo Twist

Alors voilà, c’est bien sympa de le mettre en avant, de dire que c’est une des grandes nouveautés du Printemps 2013 si c’est pour en faire un produit impossible à se procurer ! Les sites en parlent depuis mi janvier et j’ai commencé mes recherches en mars, je ne crois pas être trop en retard, si ?

Après, Alessandro a peut-être eu des soucis, ne s’attendait pas à ce que ça fonctionne autant et aussi vite. Mais dans ce cas là, je pense qu’on en aurait davantage entendu parler. Et aucun de blogs qui en parlaient ne l’a testé. A moins que les résultats obtenus aient été décevant et qu’ils aient laissé tomber cette idée.

Bref, petite déception verniesque, comme on dit ! Je trouvais ça original tout en restant assez sobre.

Heureusement, il y a trop de vernis à ongles magnifiques pour rester sur cette déception !