Des livres, de la cuisine, des coups de coeur, du partage

Archives de Tag: cuisine

Voilà un bout de temps que je n’ai pas pris le temps… Pas pris le temps de cuisiner vraiment, ni de publier sur le blog. Mais je vais essayer de me rattraper un peu, avec une recette à la fois simple et efficace : les scones.

Scones maison

Depuis que j’en ai mangé dans un salon de thé pour la première fois il y a quelques mois, je voulais absolument en faire moi-même. Pour le goûter, je trouve ça très sympa et rapide à faire. Et comme je suis une grande consommatrice de thé, je me fais mon goûter à l’anglaise comme ça !

Je ne sais pas si la forme classique des scones est triangulaire ou ronde, on voit les deux, mais pour faire simple, un emporte pièce rond est le seul élément vraiment nécessaire pour la recette.

Pâte à Scones

Temps de préparation : 20 minutes – Préchauffage du four : 220°C – Temps de cuisson : 12/15 minutes

Les ingrédients pour 6/8 scones :
125 g de farine
20 g de beurre
12 cl de lait
1 cuil. à soupe de sucre
1 sachet de levure
1 pincée de sel

La recette :

– Préchauffer le four à 220°C.
– Dans un saladier, tamiser la farine. Ajouter la levure et le beurre coupé en dés.
– Incorporer le beurre à la farine avec les mains, grossièrement.
–  Ajouter le lait, le sucre et la pincée de sel. Travailler la pâte jusqu’à obtenir une pâte souple, ajouter de la farine si besoin.
– Etaler la pâte de sorte qu’elle fasse environ 2 cm d’épaisseur. L’emporte-piecer  et disposer les ronds obtenus sur la plaque de cuisson.
– Enfourner pour 12 à 15 minutes, en fonction du four. Les scones doivent être dorés.

Scones

Avec de la confiture, c’est un vrai régal. Les plus gourmands pourront aussi se faire une crème chantilly maison…

Publicités

Voilà longtemps que je n’avais pas publié d’articles dans cette catégorie. Heureusement, et pour me faire un peu pardonner, j’ai une adresse incontournable à vous proposer et qui fera sans doute baver les plus gourmands !

Cette adresse, c’est celle du restaurant Autour du Beurre, à Saint-Malo. Vous me direz que Saint-Malo, ce n’est pas la porte à côté ? Sans doute, mais si vous y passer un jour, et c’est une jolie petite ville qui mérite bien qu’on aille au moins une fois dans sa vie arpenter ses rues, il faudra absolument vous accorder une pause déjeuner dans le restaurant de Jean-Yves Bordier, Autour du Beurre. Bon, si jamais vous êtes pressés, vous pourrez toujours passer dans la boutique attenante au restaurant, La Maison du Beurre et faire quelques emplettes.

Bistrot Autour du Beurre

Mais parlons du restaurant Autour du Beurre. Ah oui, juste une chose… Je n’ai malheureusement pas de photos à vous proposer des différents plats dont je me suis régalée, je trouve mal poli de prendre des photos dans un restaurant… Pas d’autres choix que de me faire confiance ! Ou d’aller par ici pour jeter un oeil aux recettes que propose Jean-Yves Bordier.

Lumière légèrement tamisée, murs en pierres, bois, déco originale et discrète, le restaurant dégage une ambiance apaisante. Ce n’est pas bruyant mais pas guindé non plus. Les serveuses sont accueillantes, n’hésitent pas à parler des produits proposés par le restaurant et maîtrisent leur sujet. La carte est une énorme ardoise sur laquelle figurent 4 ou 5 entrées,  plats et desserts. Un bon point pour le restaurant qui ne s’éparpille pas dans une quantité astronomique de recettes mais préfèrent mettre en avant quelques produits frais.

Avec un choix restreint, on croit qu’il est facile de choisir son menu. Mais pas du tout ! Tout semble exquis ! Velouté de Jack Bee ? Coquille saint-jacques au beurre de Yuzu ? Lotte aux asperges et châtaignes, sauce au beurre vanillé ? Sablé breton caramel au beurre salé ?
Comment choisir ? C’est trop difficile, alors on craque et on commande une entrée, un plat et un dessert pour ne pas en perdre une miette ! Ajoutez à cela le plateau de dégustation de 7 beurres servis avant l’entrée et le compte y est. De « petits » rectangles de beurre, gourmands et qui pourraient bien constituer la totalité du repas. Beurre demi-sel, beurre aux algues, beurre à l’huile d’olive citronnée, beurre au sel fumé, à la vanille, au yuzu ou encore au piment d’Espelette. C’est un vrai régal et je dois dire qu’il m’a fallu bien du courage pour ne pas tout dévorer et garder de la place pour le repas !

Les assiettes, qu’il s’agisse de l’entrée, du plat ou du dessert, sont à la fois gourmandes et pas trop remplies. Juste ce qu’il faut. C’est beau, si, si, croyez-moi ! C’est raffiné mais sans prétention. Et surtout, c’est délicieux !

Et pour les prix, car c’est un détail plutôt intéressant, les entrées sont autour de 12 euros, les plats autour de 18 euros et les desserts autour de 8 euros. Cela me parait plus que raisonnable par rapport à la qualité des plats.

Autour du Beurre

La seule chose, c’est qu’il faut faire attention aux horaires d’ouverture…

On sort de là l’estomac rempli comme il faut, avec un sachet de caramels au beurre salé offert, pour le goûter… Le petit détail qui vaut bien qu’on s’y arrête !

Caramels - Autour du beurre

Si vous voulez plus d’infos sur le beurre Bordier, il y a le site : http://www.lebeurrebordier.com/portail.php et vous pourrez quand même trouver des photos sur Tripadvisor.


Aller, une fois n’est pas coutume, aujourd’hui on va parler muffins… Il faut bien innover, non ? Bon, c’est vrai, je suis une Fée Poussière de muffins… Mais j’aime tellement ça, et c’est tellement pratique, simple et rapide à faire que je ne peux pas faire autrement que de les tester avec plein de saveurs différentes !

D’ailleurs, la recette d’aujourd’hui sort un peu de l’ordinaire grâce aux pignons de pin qui apportent une petite saveur en plus et un léger croquant. Par contre, la recette a un tout petit défaut : elle est plus longue a réaliser que les autres recettes de muffins, la faute aux cuissons qu’il faut faire avant d’enfourner le tout… Je dis « un tout petit défaut » parce que les 2 étapes de cuisson ne sont pas obligatoires, mais tout de même, c’est bien meilleur avec… En tout cas de l’avis de mes papilles !

Muffins au chèvre et pignons de pin, voyons voir ce que ça donne :

Muffins chèvre et pignons de pin

Temps de préparation : 35 minutes – Préchauffage du four : 200°C – Temps de cuisson : 30 minutes

Les ingrédients :
200g de farine
3 oeufs
10 cl de lait
150 g de bûche de chèvre
150g de pignons de pin
1 oignon
1 sachet de levure
Sel, poivre

La recette :

– Préchauffer le four à 200°C.
– Dans une poêle avec un peu de beurre, faire caraméliser l’oignon émincé.
– Faire revenir les pignons de pin à la poêle pour leur donner un léger croquant.
– Dans un saladier, mélanger la farine, la levure, le sel et le poivre.
– Ajouter les oeufs et battre l’appareil. Quand la pâte devient difficile à battre, ajouter le lait petit à petit et continuer de battre l’appareil.
– Couper la bûche de chèvre en morceaux grossiers pour les incorporer avec les pignons de pin et l’oignon à la préparation.
– Répartir la préparation dans les moules à Muffins et enfourner pendant 30 minutes à 180°C.

Comme toujours, accompagnés d’une salade, ou pour un pique-nique, je trouve que c’est l’idéal !

Le pdf : Muffins au chèvre et pignons de pin


Quand on est une femme moderne, peut-être même quand on est un homme moderne, on manque souvent de temps…

Oui, je sais, je commence plutôt bien ce nouvel article avec une vraie idée reçue… Je recommence ?

Il y a des jours, comme ça, où on manque de temps. Trop de choses à faire, trop de choses de prévues… Et comme par hasard, des copines se sont invitées pour le soir même…

Pour marquer le coup, j’ai trouvé LA solution : dans ce cas là je leur prépare un gâteau au chocolat. C’est simple et efficace. D’ailleurs c’est aussi très facile et très rapide. En 10 minutes, et le tour est joué ! En plus, c’est une recette qui ne nécessite pas énormément d’ingrédients et il est rare que je n’ai pas ce qu’il faut dans les placards. C’est l’avantage aussi d’une recette qu’on peut faire sur le pouce. 

Gâteau au chocolat - préparation

Préparation : 10 min. – Cuisson : 20 min. – Préchauffage du four : 180°

Les ingrédients :
80g de farine
150g de sucre en poudre
4 œufs
150g de beurre
200g de chocolat noir à dessert
1 pincée de sel

La recette :

-Préchauffer le four à 180°.
-Faire fondre le chocolat avec le beurre et 2 cuillères à soupe d’eau.
-Dans un saladier, mélanger les œufs et le sucre puis incorporer la farine après l’avoir tamisée.
-Bien mélanger jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
-Verser le chocolat fondu dans la préparation et mélanger à nouveau.
-Verser le tout dans le moule préalablement beurré, si nécessaire.
-Enfourner pour 25 minutes.
Gâteau au chocolat
Simple non ? En plus, c’est un recette facile à adapter : chocolat blanc, chocolat au lait, il y en a pour tous les goûts. Et quand on a davantage de temps devant soit, il est aussi très bon en marbré, ou avec une délicieuse crème anglaise maison, pour le rendre un petit peu plus élaboré.
D’accord, pour un repas de famille, il n’est sans doute pas à la hauteur, mais en gâteau d’anniversaire de dernière minute, là il a tout bon !
Le PDF de la recette, ça vous tente ? Le voici : Gâteau au chocolat facile

Eh oui, une recette ! Ça faisait un bout de temps que je n’avais pas pris le temps de me mettre aux fourneaux mais j’espère bien me rattraper avec cette recette de pain maison, et sans machine à pain.

D’accord, ce n’est pas une recette gourmande, mais quand on aime le pain et le bon pain, c’est un vrai régal. Une tranche de pain passée au grille-pain et tartinée de beurre me fait plus envie qu’une boîte de bonbons, c’est pour dire ! (à moins que ce ne soit des Schoko Bons, là, peut-être que ça mérite réflexion !!). Entre les différentes farines et toutes les choses délicieuses qu’on peut mettre sur une tranche de pain, moi je craque.

Alors j’ai eu envie de tester et de faire ma baguette, chez moi. Une baguette, classique, pour commencer. Et sans machine à pain. J’ai eu l’occasion de me servir de ce genre d’appareil et je n’ai jamais trouvé le résultat extraordinaire. Je n’ai jamais réussi à avoir autre chose qu’un pain très dense et très lourd à manger. Pour la place que ça prend dans une cuisine, autant s’en passer. Et puis, cuir son pain au four, c’est nettement plus pratique. Et, en dehors du temps où il faut laisser la pâte reposer, ce n’est pas si long que ça à faire.

Pain maison (2)

Préparation : 15 minutes – Repos : 3h30 au total – Préchauffage du four : 200° – Cuisson : 30 minutes

Les ingrédients :
500 g de farine classique
30 cl d’eau
3 cuil. à café de sel
1 sachet de levure de boulanger déshydratée

La recette : 

– Dans un saladier verser l’eau, le sel et la farine. Mélanger.

– Quand la pâte commence à s’épaissir, la pétrir à la main jusqu’à ce qu’elle forme une boule grossière. Couvrir le saladier avec un torchon et laisser reposer 30 minutes.

– Ensuite, ajouter la levure et pétrir de nouveau à la main. L’idéal est de replier la pâte sur elle-même et d’appuyer fort avec le poing.

– Quand la pâte forme une boule lisse et uniforme, couvrir à nouveau le saladier et laisser reposer 3h à température ambiante.

– La pâte doit avoir doublé de volume.

– Préparer la plaque de cuisson en y déposant un feuille de papier cuisson. La fariner.

– Sortir la pâte du saladier, sans la déchirer et la presser avec le poing pour la dégazer.

– La déposer sur la plaque de cuisson et lui donner la forme que vous souhaitez.

– Réaliser quelques entailles sur la pâte et la couvrir avec un torchon le temps de préchauffer le four à 200°.

– Enfourner et laisser cuire 30 minutes. Si la croûte n’est pas assez dorée, laisser encore 10 minutes.

Pain maison (1)

Et voilà ! Du bon pain fait maison !
Ça, c’est pour la « recette de grand-mère » mais d’après ce que j’ai lu sur internet, il n’y a pas énormément de variations. Mais j’ai trouvé des petites astuces. Par exemple, si on a un four électrique, de mettre un plat avec de l’eau dedans pour que le pain cuise à la vapeur, ce qui le rend plus doré ou encore d’ajouter la levure dès la première étape, à condition qu’elle ne soit pas en contact avec le sel (dans ce cas, faire un puit avec la farine, mettre la levure, refermer le puit et ajouter ensuite l’eau et le sel).

Avec le pain que j’ai fait, à 2, on en a eu pour presque toute la semaine. Correct non ?

Et pour le PDF : Pain maison


Je désespérais de trouver une recette pour la partager avec vous cette semaine. Entre le tricot et le manque d’envie, pas facile ! Du coup, les muffins c’est encore ce qu’il y a de mieux pour se motiver un peu. C’est simple et rapide à faire. Et il n’y a pas trop de vaisselle à faire ensuite.

La recette des muffins au chorizo d’aujourd’hui, je la dois à une ancienne collègue. Elle nous en avait préparé pour son pot de départ et on s’était tous régalé. Pour faire plaisir à mes parents et surtout à mon père qui aime bien tout ce qui est relevé, je leur en ai fait ce week end. Un vrai succès !

Muffins au chorizo (1)

Et rien de plus simple :

Préparation : 20 minutes – Préchauffage du four : 210°C – Cuisson : 15 minutes 

Les ingrédients (pour 6 muffins) : 
110g de farine
½ sachet de levure chimique
3 œufs
80g de beurre demi-sel
40g de fromage râpé
½ chorizo

La recette :

– Préchauffer le four à 210°C.
– Faire fondre le beurre puis le laisser refroidir.
– Couper le chorizo en dés.
– Dans une jatte, mélanger la farine et la levure puis les œufs. Ajouter le beurre. Bien lisser l’appareil.
– Y ajouter le chorizo et le fromage râpé. Bien mélanger l’appareil.

– Répartir la préparation dans les moules et enfourner 20 minutes, à 180°C.

– Sortir les muffins du four et laisser tiédir 5 minutes avant des les démouler et de les disposer sur une grille.

Muffins au chorizo (2)

Laisser refroidir, un peu, ou pas ! Dans tous les cas, ça se mange sans faim. Enfin, sans faim mais ça cale bien quand même ! Avec une petite salade en entrée ou pour un repas léger le soir, c’est top.

L’avantage du chorizo, c’est qu’on peut en acheter du plus ou moins fort. Pareil, pour le fromage râpé, j’ai utilisé du Comté  que je trouve plus gouteux, mais l’Emmental fait très bien l’affaire aussi. C’est comme on aime !

Le PDF de la recette, c’est ici : Muffins au chorizo


Cette semaine, je vais enfin pouvoir vous proposer une nouvelle recette… Et encore, ça sera très différent de d’habitude puisque cette fois, c’est Jules qui a cuisiné, si si !! Et il n’a pas fait n’importe quoi puisqu’il a testé la recette de la Tarte Tatin de Christophe Michalak. On dit merci qui ? Merci Téva et son émission Le gâteau de mes rêves ! (Du même nom que le livre de recette du célèbre patissier qui risque, incessamment sous peu, de rejoindre ma collection ! Je me demande d’ailleurs pourquoi je ne l’ai pas DÉJÀ acheté !!).

Il faut dire que Jules avait des comptes à régler avec la tarte tatin… Sa première et dernière tentative s’était soldée par un échec cuisant une Tarte Tatin sans pâte et à l’étrange ressemblance avec une compote de pommes… Pourtant, Jules cuisine très bien (et oui, j’ai cette chance !) mais il a aussi des loupés (et oui, j’ai aussi cette chance ! Manquerait plus qu’il soit parfait !!). En gros, il a oublié les pommes dans le four et elles étaient trop cuites pour refaire une deuxième cuisson pour la pâte. En plus, il y avait beaucoup trop de caramel.

Mais Jules ne reste jamais sur un échec ! Ce week end donc, il a attentivement regarder Christophe Michalak faire et l’après-midi, c’était partie !

La recette de la Tarte Tatin de Christophe Michalak (c’est un copier/coller du site Téva, le lien ici pour les vidéos en plus) :

Recette pour 8 personnes :

1 l d’eau
1 kg de beurre
1 kg de sucre semoule
8 à 10 pommes Royale gala ou Grise du Canada ou Golden
200 gr de sucre semoule pour le caramel
1 disque de pâte feuilletée de 20 cm de diamètre (environ 200gr), acheté chez son pâtissier
1 pot de gelée de pommes
1 pot de crème fraiche épaisse

Etape 1 : Cuisson des pommes
1. Eplucher, épépiner et couper les pommes en quatre
2. Porter à ébullition 1 litre d’eau avec 1 kg de beurre et 1 kg de sucre semoule dans une grosse casserole
3. Plonger les pommes
4. Pocher les pommes une dizaine de minutes et ressortez-les à l’aide d’une écumoire.

Etape 2 : Faire un caramel
1. Faire cuire petit à petit 200 gr de sucre semoule à sec dans une casserole jusqu’à ce qu’il soit dissout et de couleur caramel
2. Verser le tout dans un moule à manquer (anti adhésif) de 20 cm de diamètre et 4 cm de haut
3. Laisser refroidir

Etape 3 : Cuisson 
1. Etaler la pâte de la forme de votre plat et piquer la à l’aide d’une fourchette, puis laisser la reposez au réfrigérateur
2. Dresser les pommes dans le moule à manquer
3. Poser le disque de feuilletage sur les pommes et pincer la pâte sur le rebord du moule pour éviter qu’elle ne se rétracte
4. Enfourner pour 30 mn à 180°

Etape 4 : Finition
1. Faire fondre la gelée de pommes
2. Démouler la tatin
3. Dresser de la gelée de pommes bien chaude à l’aide d’un pinceau

Déguster tiède avec un peu de crème épaisse bien froide, le contraste est incroyable !

 

Et je dois dire que, si elle n’était pas tout à fait comme celle de Christophe Michalak, je me suis vraiment régalée. Regardez plutôt !

Tarte Tatin