Des livres, de la cuisine, des coups de coeur, du partage

Archives de Catégorie: Trucs de filles

Nouvel article, nouvelle rubrique. A vrai dire, je ne savais pas dans quoi le caser… Et puis je me suis dit qu’une rubrique « Trucs de filles » ferait très bien l’affaire et qu’il y aurait facilement de quoi la remplir.

Cette nouvelle rubrique, je la dois à la mooncup. La quoi ? Oui, bon, pour celles qui ne connaissent pas, rassurez-vous, j’ai découvert ça aujourd’hui ! En même temps, je suis rarement la première à être au courant des choses et j’assure parfaitement !

La mooncup c’est un peu l’avenir de nos tampons et de nos serviettes hygiéniques. Il s’agit tout simplement d’une sorte de coupe en silicone ou en latex, qui recueille le sang perdu pendant nos règles.

Mooncup - coupelle menstruelle

Le concept se présente comme une vraie réponse aux attentes écologiques de nombreuses femmes.

Contrairement aux tampons et aux serviettes dont il est difficile de connaître  la composition exacte (et beaucoup de femmes sont convaincues qu’ils contiennent des produits nocifs (anti-odeurs, produits absorbants…), la mooncup ne contient pas de phtalates, pas de bisphénol A… Rien. Juste du silicone ou du latex (j’ai un doute, mais je crois bien que, contrairement au silicone, le latex ne fait pas l’unanimité pour autant… J’essaierai de creuser le sujet !).

Il semblerait qu’une mooncup ait une durée de vie de 10 ans. Disons donc qu’une femme en achètera 4 durant sa vie de femme non encore ménopausée. Au contraire, nous utilisons, parait-il, 12 000 tampons/serviettes dans notre vie… Du coup, la mooncup est un bon moyen de faire attention à l’environnement.

Ecologique donc, mais aussi économique. La marque Fleurcup (le lien ici) vend son produit à 15 euros (+ 5 euros la pochette). Chez Monoprix, la boîte de 20 Tampax Compak régulier avec applicateur coûte 4,52€ et la boîte de 14 serviettes Always Ultra coûte 2,83€. Ce ne sont pas des prix excessifs en soi, mais sur 12 mois multipliés par 10 ans, je pense que ce n’est même pas la peine de s’embêter à faire le calcul des économies qui peuvent être réalisées avec une mooncup.

Le côté pratique maintenant. Pas de fil qui risque de pendouiller quand on se balade en maillot de bain, pas de sensation désagréable du genre « c’est comme si je portais une couche de bébé ». Parce qu’il faut quand même avouer que les tampons et les serviettes hygiéniques n’ont AB-SO-LU-MENT rien de glamour. Qu’on soit seule ou en couple d’ailleurs !

Mooncup VS tampon

Honnêtement, je ne suis pas totalement convaincue par la mooncup, en même temps, je ne le suis pas non plus par les tampons et les serviettes… Il y a d’abord la sensation d’un corps étranger. Mais, comme pour le tampon, on doit bien finir par l’oublier. Et contrairement au tampon, la mooncup est souple. Elle est sans doute moins désagréable au final. Il y a la grande question du « comment ça se retire ce truc » puisque rien ne dépasse. Mais bon, ça, c’est sûrement parce que je n’ai pas lu le mode d’emploi et que, ne l’ayant pas essayée, cela me parait obscur ! Il y a l’idée d’avoir à « vider » la mooncup. Ce à quoi on m’a répondu qu’on a juste besoin de la rincer. C’est vrai qu’on ne perd pas non plus des litres de sang ! Il faut juste avoir un WC avec un lavabo, un endroit ou personne ne risque de débarquer au mauvais moment !

Pas tout à fait convaincue et pourtant, une foule d’arguments me vient à l’esprit en plus de tous ceux déjà avancés : je n’aurais plus à dire à Jules, une fois par mois et de façon plus ou moins subtile de ne plus utiliser la poubelle des toilettes pour jeter le rouleau de PQ vide pendant une petite semaine. Je n’aurais plus à chercher quel pantalon mettre quand je suis en mode week end relax et que, n’ayant plus de tampon, ma serviette fait un drôle de bruit de « froissement de papier » quand je marche (si, si, j’vous jure ça m’est arrivé !!).

Bref, malgré les nombreux avantages, je m’interroge ! Sur le papier, tout est parfait. En vrai ? Je n’en ai pas la moindre idée ! Et vous, ça vous tente ? Vous connaissez déjà ? Je ne suis pas contre un petit témoignage !