Des livres, de la cuisine, des coups de coeur, du partage

Archives de Catégorie: « Paris est une fête »

C’est fou ce qu’on peut trouver dans Paris quand on se balade !

Pas de panique

Publicités

Sans doute mon dernier marché de Noël pour 2012, après le flop d’Italie 2 – en mode achat de cadeaux de Noël derrière un Jules au pas de course (et je peux vous dire qu’il faut arriver à le suivre avec ses grandes enjambées !) j’ai juste eu le temps d’apercevoir les chalets, au loin ; après le flop de Montparnasse – en mode ciné entre copines (comment ça, à 21h les chalets sont fermés ?!) et après le flop de la gare de l’Est – en mode « J’suis en retard, faut pas que je loupe mon train !!! (Ben ils sont où les chalets de Noël ?!!) ».

Donc, sur le parvis de l’église de Saint-Germain-des-Prés et sur un bout du boulevard Saint-Germain, je suis allée voir ce que valait le marché de Noël, ah non, pardon, le Village du Père Noël de Saint-Germain-des-Prés. Village ? Père Noël ? Saint-Germain-des-Prés, oui, je suis d’accord. Par contre, je n’irais pas appeler ça un village de Noël. Et je n’y ai pas vu le Père Noël.

Marché de Noël de Saint-Germain-des-Prés

Mais bon, en dehors de ça, c’est un petit marché de Noël comme un autre. Il aurait pu être plus sympa s’il n’y avait pas eu des grilles de travaux en face des chalets sur le boulevard. Et qu’est-ce qu’on y trouve ? Des bijoux, of course (et toujours le fameux collier snake – moche à souhait), des vêtements en cachemire et en soie, des écharpes et des bonnets, of course ! Il y a aussi des poupées russes, du nougat, des savons (les mêmes qu’on trouve sur les Champs et à la Défense), du linge de maison, des produits du terroir basque ou encore du miel.

Marché de Noël Saint-Germain-des-Prés - Poupées russes

Marché de Noël - Saint-Germain-des-PrésUn, peut-être deux chalets vendent de quoi se mettre quelque chose sous la dent. Le petit verre de vin chaud est à 2,50 euros. En tout cas, je n’y ai pas vu la trentaine de chalets annoncés sur les sites qui recensaient les marchés de Noël pour cette année.

Marché de Noël Saint-Germain-des-Prés

Marché de Noël Saint -Germain-des-Prés Stand pain d'épice

L’avantage c’est qu’il y a carrément de quoi faire du shopping dans les parages, le café de Flore, pour ceux qui ont les moyens ! Ce qui me fait dire que je ne comprends absolument pas pourquoi Copé n’aime pas le quartier de Saint-Germain-des-Prés…


Se balader du côté de Notre-Dame, en soit c’est déjà un plaisir. Même quand il y a plein de touristes et d’étudiants. Même quand il fait nuit et froid et qu’il pleut ! Y aller pour jeter un oeil au marché de Noël, ce n’est pas désagréable non plus.

Notre-Dame de Paris

Il est installé dans le tout petit square qui se trouve en face de Notre-Dame et, comme c’est un tout petit square, c’est un tout petit marché de Noël. Tout petit, mais tout mimi ! Et c’est le seul où j’ai pu voir le Père Noël (j’ai hésité à lui reprocher d’avoir déserté le Pôle Nord – et les cadeaux dans tout ça ? – mais je me suis ravisée, trop peur d’avoir des carottes ou une bûche sous le sapin !!).

Marché de Noël de Notre-Dame (1)

 

L’artisanat est mis en avant avec des bijoux, plein (je ne dis pas ça à chaque fois par hasard ?!) de petits objets de déco fait main ou encore des animaux de compagnie « sans Pile ni Croquette » par Croc-o-dile. On trouve également des vendeurs de pierres et d’encens, de bonnets et d’écharpes, de saucissons et de foie gras.

Marché de Noël de Notre-Dame (2)

Un verre de vin chaud ? C’est 3 euros. Pour les marrons chauds, il faut aller voir Lou Castagnol et son vendeur aussi gai luron que le Père Noël. Les prix sont corrects : 3/5/9 euros les trois tailles de cornets. Enfin, pour ma part 9 euros le cornet, je m’abstiens… Je préfère m’acheter un vernis ou un livre :p

Marché de Noël de Notre-Dame (3)

Lou Castagnol et le Père NoëlDifficile de s’installer pour savourer ses marrons chauds mais dans les parages, on trouve forcément un banc pour se poser un peu. Plus sympa que le Marché de Noël de la Mairie du XVème, plus petit que celui du Trocadéro, mais très chouette ! A faire quand on a quelques emplettes à Gibert Jeune, un rdv au Starbucks du coin…


Après quelques mésaventures du côté de Montparnasse et de Place d’Italie, j’ai eu un peu plus de chance à la Mairie du XVème. Un peu seulement ! Et j’insiste bien sur le un peu. D’abord parce qu’il pleuvait, encore, qu’il faisait nuit (bon, ça encore, passons), que certains chalets étaient fermés et… enfin parce qu’il parait que râler est ma seconde nature et je ne voudrais pas déroger à cette délicieuse habitude 🙂

Marché de Noël de la mairie du XVème

Aller au marché de Noël de la Mairie du XVème, c’est un peu pour « honorer » l’arrondissement dans lequel je vis et par principe pour faire plaisir à l’un de mes meilleurs potes qui y travaille. A vrai dire, que j’y aille ou non, que j’en parle ou non, il s’en moque un peu. MAIS j’ai mes principes… (Ok, si la fin du monde n’a pas lieu, je reverrais mes résolutions ! Eh mais ? Ce n’était pas pour le 21 ? Bah il faut croire que non !).

Marché de noël Mairie du XVème - Chalets fermés

En dehors des chalets fermés et des voitures sur la place (décidément je n’aime pas que mon espace vital de Noël soit mangé par les véhicules !) on pouvait tout d’abord se faire plaisir avec un maillot de rugby, tiens, pourquoi pas du Stade Toulousain. Pas pire que les boutiques de souvenirs du Trocadéro, mais pas mieux non plus. Et pourtant, j’aime beaucoup le rugby ! Et c’est sans compter le chalet d’objets péruviens. Plus classique, il était aussi possible d’acheter du vin et du saucisson, du nougat, des plantes de Noël et même son sapin, pour ceux qui n’y aurait pas encore songé.

Marché de Noël - boutique rugby
Après, on peut aussi se faire une gaufre ou un vin chaud mais il n’y a nulle part où s’asseoir en dehors des bancs de la place, à condition qu’il ne pleuve pas !

Ce qui peut être sympa, c’est d’y faire un tour avant d’aller faire ses courses au Monop qui n’est pas très loin sur la rue Lecourbe, qui a d’ailleurs revêtu ses habits de fêtes. Rien n’empêche non plus de faire quelques emplettes rue Lecourbe et dans les rues autour, il y a de quoi faire : chaussures, produits de l’artisanat, fringues, magasins bio…

Marché de Noël Mairie du XVème - rue Lecourbe

En gros, ce n’était pas le kiff, mais au moins ça m’aura encore entrainée à faire des photos de nuit avec mon appareil, parce que j’ai encore de sacrés progrès à faire !!


Mes nouvelles pérégrinations m’ont emmenées tant bien que mal à la Fondation d’Auteuil pour voir ce qu’il se cachait derrière ses Féeries. Il fallait vraiment que je sois motivée, entre le vent, la pluie, le froid… Une vraie partie de plaisir ! J’y suis allée un midi, pas top pour les photos, mais mieux pour mon emploi du temps bien chargé de « je suis à la bourre dans mes cadeaux, faut vraiment que je me bouge » !! De toute façon, il pleuvait tellement que j’ai du me résigner à faire les photos avec mon iPhone.

Entrée des Féeries d'Auteuil

Déjà, il faut avoir à l’esprit que cela se passe dans l’enceinte même de la Fondation d’Auteuil. Les Féeries sont organisées par les Apprentis d’Auteuil et pour leur profit. Les Apprentis d’Auteuil, c’est une association reconnue d’utilité publique qui intervient auprès des jeunes en difficultés. Le marché de Noël est une des occasions toute trouvée pour faire une bonne action.

Décorations à l'entrée du marché de Noël d'AuteuilChalets du marché de Noël d'Auteuil

Le cadre extérieur est sympa, il y a un manège et des jeux d’extérieur pour les enfants. Il y a aussi une chapelle dédiée à Sainte Thérèse, ce qui, pour moi qui suis amoureuse des vieilles pierres, n’est pas négligeable.

Entrée de la chapelle Sainte ThérèseIntérieur de la chapelle Sainte Thérèse
Et le marché de Noël dans tout ça ? 16ème oblige, un des chalets propose du fois gras et d’autres mets raffinés et un autre du Châteauneuf du Pape. Sinon, il y a aussi des vêtements, notamment en cachemire, des santons, des sacs ou encore du linge de maison. Un tente accueille une petite brocante et une autre un « coin bonnes affaires » où on trouve principalement des jouets et des livres.
Le gros point fort des féeries d’Auteuil, en dehors de son caractère caritatif, c’est l’organisation de concerts. Et, pour faire les choses correctement, un programme est disponible à l’entrée.

Crèche dans la chapelle Sainte Thérèse
C’est typiquement l’endroit où il faut aller pour le concert et en profiter pour flâner avant de partir et faire, pourquoi pas, une donation d’une façon ou d’une autre. Les Féeries prenant fin ce dimanche, il faudra attendre l’année prochaine pour en profiter à nouveau. A moins que la fin du monde… Sinon, il faut avoir des enfants et les amener profiter des animations organisées pour eux.

Chalets des Féeries d'AuteuilFéeries accessibles aux hommes, mais aussi aux camions (oui, oui, on t’a vu Europcar !!)… Je regarde cette photo et je me dis que clairement, cette journée était tristoune !!!


Marché noël Trocadéro - Tour Eiffel

Au pied de la Tour Eiffel, le Trocadéro est un des lieux privilégié pour installer un marché de Noël. Vu le passage qu’il y a, la quantité de touristes et l’attrait du théâtre de Chaillot, de la Cité du Patrimoine et du Musée de la Marine, ça fait un sacré nombre d’acheteurs potentiels. Que dis-je un marché de Noël, c’est un village de Noël. Ce n’est pas du tout la même chose voyons ! Bon, j’ai eu du mal a cerner la différence entre le marché et le village. J’ai fini par me dire que le marché de Noël ne fait que vendre des choses, comme un marché classique, tandis que le village propose bien plus. En l’occurrence  au Trocadéro il s’agit d’une patinoire (5€ la location des patins) et d’une sorte de sentier pour s’initier à la raquette et au ski de fond.

Marché noël Trocadéro - patinoire

Les deux allées qui encadrent le Trocadéro sont bordées de deux rangées de chalets. On y trouve même un igloo géant sponsorisé par Oasis, LA boisson de l’hiver ! Heureusement, on peut aussi boire un petit vin chaud. Par contre, il vaut mieux éviter d’avoir une fringale parce que le petit cornet de chichi est quand même à 5€. CINQ EUROS !! Plus cher que sur les Champs Elysées !! Et les marrons chauds sont à 3 ou 5€, mais je n’ai pas vu la taille des cornets.

Marché noël Trocadéro - igloon Oasis

Marché noël Trocadéro - buvette

3 stands proposent de s’installer pour déguster tartiflette, choucroute et autres mets gouleyants , à l’abri du vent et de la pluie. Et de la neige, qui sait ? Il y a même des wc préfabriqués (une autre différence entre le marché de Noël et le village de Noël ?) mais il faut débourser 50 centimes. Ne me demandez pas si c’est propre, j’ai horreur des toilettes publiques. j’vous fais pas un dessin 🙂

Pour les emplettes, bon, plutôt classique. 3 stands de macarons, 2 stands de coques iPhone et autres accessoires, 2 stand de saucissons, de chapeaux et bonnets, de sacs en cuir, etc, etc. Des bijoux et notamment le collier Snake, à la mode depuis je ne sais pas combien de temps et je ne sais pas pourquoi tellement je trouve ça moche et d’un banal ! Du Nougat, du pain d’épices, des écharpes, du maquillage bon marché. Du whisky aussi, de l’alcool de Martinique, des bonbons.

Marché noël Trocadéro - pain d'épices

Marché noël Trocadéro - vue d'ensembleMarché noël Trocadéro - stand bonbons

Ah oui, et puis des choses un peu plus incongrues : le sac thermique, la cigarette électronique. Il parait que la cigarette électronique c’est le cadeau à la mode… Je ne sais pas si c’est un précurseur mais mon père a offert ça à ma mère il y a déjà 2 ou 3 ans. Je peux vous dire qu’il a été reçu ! Les stands « Souvenirs de Paris », plus grands que les autres chalets, bien sûr, avec des tee-shirts du Tour de France… Trop funky comme achat de Noël, surtout qu’au niveau du Trocadéro ce n’est pas comme s’il y avait déjà H24 des boutiques de souvenirs…

Marché noël Trocadéro - sacs thermiques

Et pour finir dans le bizarre : un stand pour le soutien de la Pologne, ou quelque chose comme ça et un autre tenu par l’association Sylvie Vartan pour la Bulgarie. Pas tout à fait compris ! Une petite cabane est aussi réservée à la mairie du 16ème, enfin, disons aux gens qui  y travaillent, certainement : on n’y rentre pas. Donc pas d’info sur l’arrondissement, le programme des festivités ou quoi que ce soit. Pour ça, il faut regarder sur internet. J’ai vu sur un des sites de la mairie de Paris qu’il y a aussi un espace canadien, avec artisanat et produit du terroir. Je suis surprise de l’avoir loupé !

Marché noël Trocadéro - décoMarché noël du Trocadéro La Tour Eiffel illuminée

En tout cas, en dehors du décor, ça ne vaut pas une ballade à la Défense ou sur les Champs Elysées. Pour la patinoire, autant aller au Grand Palais, même si c’est 12€.


Après le marché de Noël des Champs Elysées, je voulais absolument faire celui de la Défense. Je n’y étais encore jamais allée, d’abord parce que c’est loin… Et oui, un terminus de métro c’est bien connu, c’est le bout du monde. Ensuite parce que c’est la Défense. Cet endroit m’était foncièrement antipathique et m’a toujours rebutée. Je ne saurais même pas dire pourquoi. Enfin si, j’ai ma petite idée. La Défense, pour moi, ça rime avec travail et surpopulation. Beeurk !!

Mais revenons à nos moutons. Enfin, à notre marché de Noël de la Défense. Pour commencer je me suis fait une après-midi shopping au centre commercial des Quatre Temps que, bien entendu, je ne connaissais pas. J’y suis allée avec une habituée des lieux qui m’a traînée dans toutes les boutiques de fringues du centre commercial. Après un craquage sur 2 superbes pulls, j’étais fin prête à affronter le froid.

Marché de noël de la Défense

Marché de noël au pied de l'arche de la Défense

Nous sommes sorties au niveau de la coupole (ou de la rotonde ?), nous avons descendus les espèces de demies marches, vous savez, ces marches qu’on ne sait jamais comment descendre, ni comment monter d’ailleurs, tellement elles sont longues et basses ! Bref, nous voilà devant LE marché de Noël de la Défense. On dirait un petit village carré avec ses chalets sagement alignés les uns après les autres. Tapis rouge au sol, la classe.

Marché de noël de la Défense

Pas bien grand mais pas si petit que ça non plus… En fait, c’est tout bonnement la taille idéale du marché de Noël – ailleurs qu’à Strasbourg. Les chalets vendent sensiblement les mêmes choses que sur les Champs Elysées. Nous y avons repéré les mêmes savons et les mêmes bougies. Il y avait également des vendeurs de bijoux, plein, de gants en cuir, de vêtements, de châles mais aussi de santons et de décorations de Noël. Même remarque que pour les Champs Elysées, si on n’y va pas pour acheter les cadeaux de noël, on peut tomber sur la petite chose en plus.

Marché de noël avec vue sur l'arche de la Défense

Question gourmandise, il y a aussi de quoi faire. Sandwich à la tartiflette, cannelés, pain d’épices… Pour comparaison, les chichis sont vendus au même prix que sur les Champs Elysées. Par contre, on peut acheter un petit cornet pour 3,50 euros. Ce qui n’est pas le cas sur les Champs. Par contre, il y a un peu moins de place pour s’installer et manger à la Défense. C’est davantage un lieu de déambulation que sur les Champs Elysées où tout est fait pour que les gens s’attardent le plus longtemps possible sur les lieux.

Marché de noël de la Défense - bijoux

Marché de noël de la Défense - santons

Marché de noël de la Défense - cadres

Chouette marché de Noël donc, si on oublie 2 choses, 2 aberrations qui nous ont coupé le souffle : le vendeur d’épluche-légume et autres accessoires topissimes pour Noël (en image)  et la présence, summum de l’horreur, d’un chalet dédié à Lycamobile (tellement ahurie que je n’ai même pas pensé à le prendre en photo). Et sans aucune déco de Noël en plus !!! C’était vraiment la seule chose qui dénotait, mais elle dénotait vraiment !

Marché de noël de la Défense - épluche légumeMarché de noël - arche de la Défense