Après avoir lu Le Mec de la Tombe d’à côté, il fallait bien que je me décide à lire la suite : Le Caveau de Famille.

Le Caveau de Famille - Katerina Mazetti

Le mec de la tombe d’à côté, juste au cas où pour vous rafraîchir la mémoire, c’est cette histoire d’amour improbable entre une bibliothécaire, Désiré, veuve de surcroît et qui vit dans un appartement en ville, aseptisé et sans vraiment de personnalité ; et Benny, agriculteur célibataire, simple et travailleur.

C’était une rencontre improbable pour une histoire improbable : la tombe du mari de Désiré s’est trouvée juste à côté de celle de la mère de Benny. Et d’emblée, les différences sont flagrantes (mais je vous laisse le lire si vous voulez en savoir davantage !)

Tellement improbable que c’est une histoire drôle et attachante que nous a offerte l’auteure, Katerina Mazetti. Pour la suite, on pouvait donc s’attendre à ce que la suite soit de la même trempe. J’attendais de l’improbable, de l’humour, de la tendresse aussi et de la dérision.

Et bien c’est peine perdue, il fait malheureusement le reconnaître !

La majeure partie du Caveau de Famille tourne autour du souhait de Désirée d’avoir un enfant. Il semble que son horloge interne se soit mise en alerte et que c’est la seule chose qui compte. Et cela compte tellement que les sentiments, les siens et ceux de Benny, sont d’abord mis de côté. Et comme il faut bien que leurs sentiments les rattrape, les voilà pris de nouveau dans une relation, d’amour, certes, mais ces deux-là sont tellement différents que bien sûr…

De bonheurs en catastrophes, de catastrophes en bonheurs, le roman nous montre, peut-être avec un humour que je n’ai pas su voir, comment un homme et une femme peuvent ne pas du tout être sur la même longueur d’onde. Ça aurait pu donner quelque chose de comique si en lisant Le Caveau de Famille on n’avait pas juste l’impression de se retrouver devant une plate mise en scène.

Et, pour couronner le tout, Katerina Mazetti fait de Désirée une sorte de poule pondeuse réduite à élever ses enfants comme elle peut, parce que oui, Désirée va finalement tomber enceinte. Et elle va aussi devenir une vraie petite femme d’intérieur. Pour une bibliothécaire intellectuelle qui n’avais jamais cuisiné de sa vie, voilà donc une bien belle révélation…

Non, sincèrement, heureusement que le livre se lit vite parce que pour voir les personnages, et Désirée surtout, devenir des caricatures même pas drôles de la vie de couple, vraiment, je m’en serais bien passée !

Publicités